• Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

DVOŘÁK / SUK

PIANO QUINTETS

Joseph SUK - Quintette avec piano op. 8

Antonín DVOŘÁK - Quintette avec piano n° 2 op. 81

 

2014, Syntonia/Abeille Distribution

Adeptes de la ligne claire, les complices de Syntonia, auréolés d’un Diapason Découverte pour leur disque partagé entre Schumann et Franck, nous éclaboussent ici de fraîcheur et d’énergie. On s’émerveille de l’assurance et de la précision avec lesquelles ils taillent ce joyau." - Diapason, avril 2014

"Ensemble Syntonia : quelle ne fut pas la surprise des auditeurs de France Musique il y a quelques années en entendant ce nom au terme d’une Tribune des Critiques de Disques consacrée au Quintette de Franck… La version des cinq jeunes musiciens arrivait sans discussion en tête et coiffait sur le poteau quelques interprétations fameuses et - forcément - « incontournables » de l’ouvrage du Pater seraficus ! On ne compte qu’un quintette avec piano constitué en France, mais avec Syntonia nous tenons l’une de nos meilleures formations chambristes. Afin de préserver la couleur tchèque de leur programme, les cinq musiciens associent à l’illustre Quintette op. 81 de Dvořák le rare Quintette op. 8 de Josef Suk (1874-1935). Tonique, profondément naturelle mais jamais brouillonne, l’interprétation des Syntonia donne irrésistiblement envie d’aller les retrouver dans la bonbonnière du Théâtre de l’Athénée !" - Concertclassic, avril 2014

"Oublions pour un temps la mythique version du Quintette n° 2 op.81 d’Antonin Dvořák par les Borodine et Sviatoslav Richter. Voilà du sang réellement neuf qui nous arrive. De France. L’ensemble Syntonia, le seul quintette avec piano de l’Hexagone, propose cette œuvre célèbre (si, si, vous connaissez forcément son andante, une dumka – ou chanson triste – à la mélodie inoubliable) dans une lecture particulièrement inspirée. Stéphanie Moraly et Thibault Noally (violons), Anne-Aurore Anstett (alto), Patrick Langot (violoncelle) et Romain David (piano) ont choisi de coupler ce chef-d’œuvre de la musique de chambre à la partition d’un autre Tchèque, Joseph Suk, dont Dvorák fut le maître et le beau-père. Son Quintette avec piano, dédié à Brahms qui en fit un bel éloge, vaut le détour et cet assemblage venu de Bohème scintille comme le cristal." - L’Est Républicain, mars 2014

DISCOGRAPHIE SYNTONIA