PROGRAMMES DE CONCERT

LES CHEFS-D'ŒUVRE FRANÇAIS

Un concert construit autour de Gabriel Fauré, qui fut le professeur de composition de Charles Koechlin, et à qui Gabriel Pierné dédia son quintette.

Ce programme peut être agrémenté par la lecture d’extraits de la correspondance entre Fauré et Koechlin, ou également entre Fauré et Pierné.

Véritable poème symphonique de chambre, le quintette de Koechlin est à écouter par les Syntonia sur leur CD sorti à l’occasion du 150è anniversaire de la naissance de Charles Koechlin, comportant également sa Sonate pour violon et piano. (2017, Timpani. Nouvelle édition corrigée d’après les manuscrits du compositeur.

Composé en 1917 en pleine Première Guerre mondiale et révélé au public en 1919, le Quintette pour piano et cordes op.41 de Gabriel Pierné (1863-1937) dédié à Fauré offre aux amateurs un conjugué de l’esprit "Belle Époque" finissant et de la modernité à venir. Réputée redoutable à jouer, cette pièce comporte des accents dignes de César Franck et Jules Massenet, qui furent les maîtres du compositeur.

Gabriel FAURÉ : Quintette n°2 en ut mineur op.115 -  33’

 

Charles KOECHLIN : Quintette op.80 -  41’

ou Gabriel PIERNÉ : Quintette op.41 - 30’

choc.jpg
5_diapason_copie.jpg

OLIVIER GREIF
"A TALE OF THE WORLD"

2020 marquait le 20e anniversaire de la disparition d'Olivier Greif. Créateurs de son 4e Quatuor à cordes Ulysses en 2000 quelques semaines avant son départ prématuré, les Syntonia ont tenu à lui rendre une nouvelle fois hommage avec le premier enregistrement mondial de l'une de ses dernières grandes partitions de musique de chambre, le titanesque Quintette avec piano A tale of the world Op.307 (1994).

Une "œuvre-monde" dans laquelle les interprètes s'emparent également de textes parlés et chantés de toutes époques et origines : Proust, Bashô, Hölderlin, la Bhagavad-Gitâ...

"On admire surtout leur compréhension fine et intime du style de Greif, ainsi que la fougue avec laquelle ils défendent cette musique. Le Quintette n'avait jamais été enregistré, et à peu près jamais redonné depuis sa création en Finlande : on n'aurait pas pu rêver meilleurs interprètes pour tirer de l'oubli ce chef-d'œuvre." - Sarah Léon, Classica (Choc)

Olivier Greif - Quintette avec piano A T
choc.jpg
5_diapason_copie.jpg
5 croches pizzicato.jpg

LES GÉNIES ROMANTIQUES

Le romantisme allemand à son apogée, avec deux chefs-d’œuvre du répertoire, dont le quintette de Max Bruch, étonnamment encore trop absent des salles de concert. Le compositeur disait souffrir de l’extrême popularité de son 1er concerto pour violon, au détriment du reste de son œuvre. Sa postérité fut-elle victime également de son Kol Nidrei, qui lui valut d’être rayé des salles de concerts sous le régime nazi ? Syntonia souhaite contribuer à réparer cette injustice en le mettant en regard de son célèbre compatriote. 

La version du quintette en mi bémol majeur de Robert Schumann a été récompensée par un Diapason Découverte et le Monde de la Musique affirmait « ce jeune ensemble sait ce que poésie veut dire ». 

 

Max BRUCH : Quintette pour piano et cordes en sol mineur - 1848 - 25’

Robert SCHUMANN : Quintette en mi bémol majeur op.44 - 1842 - 30’

(Le quintette de Schumann peut être remplacé par le Quintette pour piano et cordes en fa mineur op.34 de Johannes BRAHMS)

Schumann & Franck - Piano quintets
Logo_Decouverte.jpg

"DE LA MUSIQUE
AVANT TOUTE CHOSE"

Considéré comme l’un des derniers romantiques dont l’œuvre reste encore trop injustement méconnue, Gabriel Dupont compose son « Poème pour piano et quatuor à cordes » dans les dernières années de sa vie. En proie à la maladie et contraint l’isolement loin des tumultes d’un Paris qui avait pourtant reconnu son talent indéniable, le compositeur livre dans ces pages une musique bouleversante, lyrique mais aussi introspective, empreinte de pudeur.

 

Reconnu comme LE chef-d’œuvre du répertoire à cinq, le quintette de César Franck est l’un des compagnons de route de longue date de Syntonia. En 2007, leur enregistrement est élu Version de Référence de La Tribune des Critiques de France Musique.

 

César FRANCK : Quintette avec piano en fa mineur - 1879 - 30’

Gabriel DUPONT : Poème pour piano et quatuor à cordes - 1911 - 35’

Schumann & Franck - Piano quintets
Logo_Decouverte.jpg

L'ÂME RUSSE

Le quintette d’Aleksandr Borodin peut être considérée comme la première œuvre de maturité du compositeur. Si l’influence de Schumann et Liszt s’y fait encore entendre, c’est bel et bien le Borodin du Groupe des Cinq qui s’exprime, notamment dans le Scherzo en la mineur aux accents tziganes. 

Commande du célèbre Quatuor Beethoven - créateur de tous ses quatuors- le Quintette avec piano en ut mineur de Dimitri Chostakovitch résonne comme une longue méditation en cinq mouvements sur l’ère industrielle soviétique, un cheminement de l’ombre vers la lumière. Comme souvent, son Scherzo central rompt avec le caractère solennel de l’œuvre et nous emporte dans une danse grinçante. 

 

Aleksandr BORODIN : Quintette avec piano en ut mineur - 1862 - 25’

Dimitri CHOSTAKOVITCH : Quintette en sol mineur op.57 - 1940 - 31’

LA BOHÈME

Un air frais venu de Bohême pour ce programme romantique, emprunt de la mélancolie.

La version Dvorak/ Suk est à retrouver dans la discographie des Syntonia, couplage du chef-d’œuvre à la célèbre Dumka avec le moins connu et brillant quintette de Suk, dont Dvorak fût le maître et le beau-père. Une partition dédiée à Brahms qui en fit un bel éloge.

Par delà leur filiation musicale, l’association de ces quintettes apparut aux Syntonia comme une évidence, telle un kaléidoscope permettant d’apprécier la richesse de la musique tchèque à l’orée du 20e siècle. Une musique empreinte de tradition romantique et de folklore, s’ouvrant vers les horizons musicaux de la modernité.

 

 

Antonin DVORAK : Quintette avec piano n°2 en la majeur op.81  -  1887 - 35’

Josef SUK : Quintette avec piano en sol mineur op.8 - 1893 - 30’

"Adeptes de la ligne claire, les complices de Syntonia, auréolés d’un Diapason Découverte pour leur disque partagé entre Schumann et Franck, nous éclaboussent ici de fraîcheur et d’énergie. On s’émerveille de l’assurance et de la précision avec lesquelles ils taillent ce joyau." - Diapason

"Ensemble Syntonia : quelle ne fut pas la surprise des auditeurs de France Musique il y a quelques années en entendant ce nom au terme d’une Tribune des Critiques de Disques consacrée au Quintette de Franck… La version des cinq jeunes musiciens arrivait sans discussion en tête et coiffait sur le poteau quelques interprétations fameuses et - forcément - « incontournables » de l’ouvrage du Pater seraficus ! On ne compte qu’un quintette avec piano constitué en France, mais avec Syntonia nous tenons l’une de nos meilleures formations chambristes. Afin de préserver la couleur tchèque de leur programme, les cinq musiciens associent à l’illustre Quintette op. 81 de Dvořák le rare Quintette op. 8 de Josef Suk (1874-1935). Tonique, profondément naturelle mais jamais brouillonne, l’interprétation des Syntonia donne irrésistiblement envie d’aller les retrouver dans la bonbonnière du Théâtre de l’Athénée !" - Concertclassic

Dvorak & Suk - Piano quintets